Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Armor Prim'holstein

Armor Prim'holstein

Association costarmoricaine des éleveurs de Prim'holstein


Intensif à la vache et efficace économiquement

Publié par armorph sur 24 Avril 2015, 08:54am

Intensif à la vache et efficace économiquement

L’augmentation de la production de lait par vache est un des leviers possibles pour augmenter la production laitière dans le cadre de la fin des quotas laitiers. Pour mieux connaître les élevages intensifs en termes de production laitière par vache, leurs données comptables et technico-économiques ont été analysées sur 3 ans par le pôle Herbivores des Chambres d’Agriculture de Bretagne.

Les exploitations étudiées ont produit plus de 8 000 litres de lait par vache chaque année, de 2010 à 2013 (alors que la moyenne régionale se situe autour de 7000).

Cette étude montre que les producteurs durablement performants sur le plan économique maîtrisent bien les charges opérationnelles, en particulier l’alimentation, ainsi que les charges de structure.

Trois profils performants ont été identifiés :

Le profil « Grandes structures avec plus de lait par UTH » caractérisé par de grandes structures, est moins spécialisé en lait (34 % de la SAU est en grandes cultures) et produit davantage ses concentrés. Les élevages de cette classe ont les meilleurs résultats par 1 000 litres et par UTH exploitant, du fait de la part plus importante de grandes cultures en plus d’un volume de lait vendu au moins équivalent aux autres groupes. Leurs charges de structure et notamment de mécanisation sont plus importantes.

Le profil « Du lait par les fourrages », se caractérise par de plus petites structures cherchant à produire à moindre coût. Leur système comprend plus d’herbe, ils utilisent moins de concentrés.

Le profil « Du lait à l’hectare » présente la quantité de lait à produire à l’hectare de SAU la plus élevée. Le système fourrager de ces élevages est plus orienté vers le maïs et ils utilisent le plus de concentrés. Avec 300 litres de lait de plus/VL que dans les autres profils, ils ont des frais vétérinaires et de reproduction les plus élevés. Mais les élevages de cette classe dégagent la meilleure marge brute/ha SFP.

On trouve de bons résultats économiques dans des exploitations de taille et de choix techniques assez différents. La cohérence des systèmes et la bonne maîtrise des coûts sont les dénominateurs communs sur lesquels est basée leur réussite.

Une étude en deux étapes

Ce projet est mené conjointement par le pôle Herbivores des Chambres d’agriculture de Bretagne et CerFrance Bretagne.

Cette première étape a permis de réaliser une typologie des exploitations intensives et efficaces économiquement. L’analyse s’est faite à partir d’une base de données des CerFrance bretons.

En 2015, une seconde étape consiste à enquêter les exploitations performantes économiquement, réparties dans les trois profils dégagés. L’objectif sera de décrire et d’analyser les schémas de fonctionnement de ces exploitations laitières pour mieux comprendre :

- les spécificités de chaque profil,

- la persistance de la performance malgré les aléas, en particulier climatiques,

- l’effet génétique sur les résultats,

- leur trajectoire, l’historique et leur vision de l’avenir.

Le document « 4 pages » synthétisant l’étude est téléchargeable ci-dessous.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents